logo-challenge-recrutement

Réussir l'onboarding de vos collaborateurs

Un des piliers de la marque employeur consiste à accueillir et accompagner les nouveaux collaborateurs dans leur prise de poste. Appelée « Onboarding », cette période d’intégration, si elle est réussie, permettra de développer le sentiment d’appartenance et l’engagement de vos nouvelles recrues, tout en les rendant rapidement opérationnelles.

Voici quelques étapes clés pour réussir cette étape.

Conserver le lien

La réussite de l’intégration réside dans sa préparation, bien avant l’accueil du jour J.

Quelques semaines peuvent séparer le dernier entretien de la prise de poste. C’est le moment de préserver le lien crée en entretien. Il est important de communiquer afin que le nouveau collaborateur se sente attendu, et qu’il ressente qu’il fait déjà partie de l’entreprise. C’est l’occasion notamment de l’informer sur les actualités de l’entreprise, ou de lui donner les dates clés des prochains évènements internes, voire de le convier à une rencontre des équipes.

Se préparer

La première étape de la préparation d’une nouvelle arrivée, c’est de communiquer en interne, afin que les collaborateurs déjà en place puissent être acteurs dans le parcours d’intégration de leur futur collègue.

Communiquer en interne sur cette prochaine arrivée permettra également de répartir les rôles dans l’organisation logistique de cette intégration (outils de travail, bureau, adresse mail, kit de bienvenue, livret d’intégration…)

Définir le parcours d’intégration

« Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression » disait Coco Chanel.

La nouvelle recrue doit se sentir accueillie et attendue. Au-delà de l’accueil en lui-même qui véhiculera une première impression de votre culture d’entreprise, c’est le parcours d’intégration qui contribuera au développement de la motivation de la nouvelle recrue.

 

Le planning des premiers jours doit être prévu en avance : visite de l’entreprise, transmission des informations liées à la prise de poste et remise des documents officiels, rencontre des collaborateurs et planning de formation, autant d’étapes qui doivent être communiquées auprès de tout l’effectif pour être organisées.

Assurer un suivi

Afin d’évaluer l’intégration du nouvel embauché, il est nécessaire de prévoir des points réguliers : ce suivi s’étale dans le temps.

Au cours de la première semaine, échanger avec le salarié permettra de recevoir ses premières impressions et déterminer le niveau de réussite de l’onboarding.

Recueillir un rapport d’étonnement plusieurs semaines après son arrivée permettra également de définir les axes d’amélioration pour l’intégration des prochains collaborateurs.

Enfin, prévoir des échanges réguliers dans les premiers mois d’intégration sera aussi l’occasion d’échanger sur son ressenti, ses premières réalisations, ses objectifs, les difficultés rencontrées et répondre à ses questions.

Ces points réguliers sont importants pour s’assurer de l’adéquation des attentes du nouvel arrivant et de l’entreprise : cela facilitera son implication et son engagement.

Pour conclure, réussir son Onboarding permet de faire des collaborateurs de véritables ambassadeurs et contribue à la stabilité de l’entreprise. Cela favorise la fidélisation des nouveaux talents à la culture d’entreprise. Cette période est décisive pour la construction des bases dans la future collaboration entre employeur et collaborateur.

D'autres articles ...

main souris

Le personal branding

Être sur le marché de l’emploi en 2022 nécessite de s’adapter aux réseaux et à maitriser sa communication. A l’heure ou l’e-réputation et l’image de marque sont des enjeux cruciaux pour les entreprises, quels sont, sur la partie personal branding, les aspects à développer ?

Commerce & Marketing

Evoluant auprès de profils maîtrisant généralement les différentes techniques de communication, cette division exige de nos consultants une maîtrise avancée des entretiens ainsi qu’une excellente capacité à proposer un projet attractif sans survendre le poste.

Quel que soit son degré de technicité, le métier de Commercial possède généralement une fiche de poste très standardisée : élaboration d’une approche/stratégie commerciale, prospection physique et téléphonique, négociation, suivi clients, réalisation de devis… 

Afin de valoriser et sécuriser le recrutement, nos consultants travaillent alors sur l’envers du décor.

Dans un premier temps, nous réalisons avec le client l’analyse factuelle des éléments du poste : passif du poste, CA du portefeuille, composition et ventilation par département/ client/ secteur d’activité, typologie de décisionnaires, positionnement sur le marché, objectif à C/M/L terme… 

Dans un second temps, nous restituons de manière pragmatique, efficace et fidèle ces éléments auprès de profils connaissant généralement parfaitement leur marché.

Jennifer BARDY

Responsable de la division BTP

Après une formation en école de commerce à Montpellier, Jennifer a fait ses premiers pas en tant que chasseuse sur la sphère Londonienne avant de rejoindre un cabinet de recrutement national.

C’est en 2019 qu’elle rejoint le cabinet sur la division BTP.

Jennifer est une épicurienne, amoureuse des voyages et de la littérature.